Offre d'emploi - Conseiller·ère aux communications et au marketing

Date limite pour postuler : 12 décembre 2021

Début de l’emploi : 3 ou 10 janvier 2022 (À discuter)

Contrat permanent : 35 h/semaine

Lieu de l’emploi : Espace de travail disponible à Montréal/Tiohtià:ke (travail hybride)

Salaire annuel : 32 500 $ à 36 500 $ selon l’expérience et selon la grille salariale de la Machinerie

Autres avantages : Politique des conditions de travail présentée aux candidat·e·s présélectionné·e·s

 

Présentation de la Machinerie des arts

La Machinerie est un organisme dédié au milieu des arts de la scène qui mutualise des ressources et partage des expertises avec une approche diversifiée, personnalisée et inclusive. Par l’entremise de sa communauté de praticien·ne·s, la Machinerie consolide et fait rayonner les aspirations artistiques et culturelles des créateur·rice·s de Montréal.

La Machinerie est un organisme de service qui offre autant de l’accompagnement à moyen et long terme, du service-conseil, des ateliers et formations personnalisées et plus de 250 outils de gestion concrets et pratiques. Elle mobilise un bassin d’environ 150 ressources spécialisées qui peuvent être amenés à soutenir les artistes pour des collaborations ponctuelles ; en complémentarité avec les cinq membres de l’équipe de la Machinerie.

Les professionnel·le·s des arts fondent leur pratique sur l’écoute des autres, la capacité à être agile et à s’adapter aux conditions changeantes. Ces qualités les positionnent comme des maillons essentiels pour mettre en place les mutations plus que nécessaires dans notre secteur d’activités, les arts et la culture. En ce sens, la Machinerie croit que l’inclusivité et la décolonisation des pratiques de gestion deviennent incontournables. La Machinerie tient à se remettre en question en révisant ses approches et en participant humblement à la réflexion.

 

 

Description du poste

Le poste de conseiller·ère aux communications et au marketing consiste autant à offrir des services d’accompagnement en marketing numérique, en communication et en promotion artistique à la communauté de praticien·ne·s de la Machinerie, qu’à assurer toutes les communications de la Machinerie. En collaboration avec les directions et les membres de l’équipe, le·la conseiller·ère voit à la réalisation des tâches suivantes :

 

Services aux artistes (60 %)

  • Offrir des services-conseils en marketing (connaissance de sa communauté, définir sa cible, implantation de bonnes pratiques) ;
  • Améliorer la découvrabilité sur le web (Google Adworks, SEO, etc.) ;
  • Assurer les communications quotidiennes (élaborer un plan de communications, mise en place d’échéanciers, publication d’infolettre, gestion des médias sociaux, mise à jour de site web) ;
  • Soutenir les artistes dans la définition de leurs identités visuelles, coordonner des équipes de graphistes, de traduction, photo et/ou vidéo ;
  • Animer des Rencontres d’orientation et des Cartographies organisationnelles destinées aux membres pour les conseiller dans leurs étapes structurantes ;
  • Participer aux activités pédagogiques (Ateliers d’expertises, Café-causerie, Cliniques 360) ;
  • Autres tâches connexes en lien avec le rayonnement et la visibilité des artistes.

 

Gestion des communications de la Machinerie (40 %)

  • Améliorer les pratiques en marketing numérique et la visibilité de la Machinerie ;
  • Développer les stratégiques pour diversifier et fidéliser la communauté de membres ;
  • Renforcer l’image de marque de l’organisation, maintenir la ligne éditoriale et veiller à son rayonnement dans notre écosystème ;
  • Mettre en place le plan de communication et planifier toutes les communications externes ;
  • Rédiger et préparer tous les contenus web à diffuser (site web, médias sociaux, infolettres) ;
  • Mise en page de documents de présentation de l’organisme et de tableaux de bord ;
  • Entretenir et mettre à jour la liste des abonnés à l’infolettre et la base de données ;
  • Participer à des réflexions stratégiques collectives sur l’organisme (son organisation, ses services).

 

Description du profil recherché 

Le·la conseiller·ère aux communications et en marketing est une personne professionnelle, polyvalente faisant appel à la débrouillardise, créative, capable de travailler de manière collaborative et d’entretenir des relations de qualité avec des interlocuteur·rice·s provenant des divers secteurs artistiques. Il·elle répond également aux exigences suivantes :

  • Études en communication, marketing ou gestion des arts (DESS ou baccalauréat) et/ou ;
  • Expérience d’au moins 3 ans en communications ou marketing numérique ;
  • Intérêt pour travailler dans une organisation qui tend vers le bilinguisme ;
  • Expérience en consultation et accompagnement d’artistes, un atout ;
  • Expertises en marketing numérique et bases de données, un atout ;
  • Bonne littératie numérique (habileté avec Squarespace, Mailchimp, Google AdWords, AirTable) ou intérêt pour apprendre) ;
  • Une pleine adhésion aux engagements d’inclusion et d’accessibilité de la Machinerie ;
  • Une motivation à œuvrer dans le secteur des arts vivants dans un organisme culturel innovateur.

Les candidat·e·s intéressé·e·s devront faire parvenir leur curriculum vitae accompagné d’une lettre de motivation à Rachel Billet par courriel (direction@machineriedesarts.ca) d’ici le dimanche 12 décembre 2021. La Machinerie appliquera le principe de complémentarité pour guider ses choix en matière de recrutement en lien avec les forces de l’équipe déjà en place et les besoins de l’organisation. Consultez nos mesures d’inclusivité. Seules les personnes retenues pour une entrevue seront contactées. Merci de votre intérêt et au plaisir d’ouvrir le dialogue!

Notes connexes

1- La Machinerie reconnaît que la compétence professionnelle peut s’acquérir soit par une formation académique, soit par la pratique de la profession ou grâce à un parcours mixte qui inclut les deux. Ainsi, la Machinerie évaluera avec équité des candidatures au parcours atypique, tant des profils autodidactes que des diplômés d’institutions scolaires.

2- La Machinerie s’engage à adapter la nature de l’emploi aux personnes allophones (dont la langue maternelle n’est ni le français ni l’anglais) pour favoriser leur intégration et soutenir leur progression linguistique vers les deux langues de travail de la Machinerie (le français et l’anglais).

3- La Machinerie encourage les candidatures de PANDC (Personnes autochtones, noir·e·s et de couleurs), de nouveaux·elles arrivant·e·s et des personnes issues d’autres formes de diversité (corporelle, genre, etc.). Pour ce faire, elle adaptera ses critères de sélection par principe d’équité. Enfin, la Machinerie s’engage à être à l’écoute des besoins d’un·e candidat·e qui aurait des besoins spécifiques en matière d’accessibilité.